D’Albi à Gaillac : le long du Tarn

Connaissez-vous le Tarn ?
Dominant la rivière éponyme, ses villages se dressent, roses et lumineux.
D’Albi à Gaillac, voici une petite excursion d’une journée à la découverte du Tarn.

Albi

Surplombant le Tarn, Albi se découvre, majestueuse ! La ville de Toulouse-Lautrec a tant à offrir.

L’emblématique cathédrale Ste Cécile est une véritable forteresse. Construite durant la répression contre le catharisme, elle est le symbole de la reprise en main du catholicisme dans le pays albigeois.
Son intérieur vous étonnera par ses fresques. Intactes depuis la Renaissance, ces polychromies nous rappellent que les murs des églises étaient systématiquement peints. De nos jours, la plupart des églises ont perdu leurs couleurs et n’offrent que des murs nus. Le Tarn recèle de nombreuses églises où les fresques murales restent visibles.
En entrant dans la cathédrale, votre regard est attiré par la plus grande fresque de France consacrée au Jugement dernier. Sur 300m2, ce catéchisme illustré illustre le sort réservé aux justes et aux pêcheurs. Chef d’oeuvre d’expressivité, la sérénité des élus contraste avec l’épouvante des damnés. Chaque supplice correspond à un péché capital. Un vrai précis de tortures médiévales : pal, ingestion forcée, cuisson dans des marmites géantes…
18 500m2 de fresques ornent les murs et les voûtes de Ste Cécile.
La cathédrale se présente comme un chef d’oeuvre du gothique méridional : architecture externe austère / intérieur riche et précieux. Tout comme Les Jacobins à Toulouse dont je vous ai déjà parlé ici.

Si la chaleur du Tarn vous écrase, réfugiez-vous dans le musée dédié à Toulouse-Lautrec. Situé dans l’ancien palais épiscopal, il contient la plus importante collection publique au monde dédiée au peintre.
Puis au gré des rues médiévales, rejoignez la ville basse pour admirer l’impressionnante vue de la forteresse que constitue la cathédrale et le palais épiscopal de la Berbie.

Gaillac

Reprenez votre voiture et longez le Tarn jusqu’à Gaillac.
Porte d’entrée du vignoble éponyme, cette charmante cité vous séduira par son patrimoine et son art de vivre.
Déambulez dans la vieille ville et découvrez ses trésors : l’abbaye St Michel, le château de Foucaud et son parc, le musée des Beaux-Arts, la place du Griffoul…

Il ne vous reste plus qu’à partir à la découverte du vignoble le plus vieux de France. Un peu d’oenotourisme ne fait jamais de mal. Il y a 400 propriétés viticoles et caves particulières sur toute l’aire viticole. Vous avez donc l’embarras du choix et pouvez transformer votre escapade en découverte de la Route du Vin.

Posez-vous dans l’un des nombreux troquets de la ville, à l’ombre des arcades ou allez directement chez un producteur local.

Je vous conseille de vous rendre au Château Lastours. A 4km de Gaillac, en direction de Lisle sur Tarn, le Château Lastours vous accueille pour une dégustation. La longue allée bordée de platanes vous mènera à cette vieille bâtisse tarnaise et au chai. La visite des jardins à la française, la découverte du pigeonnier et la dégustation commentée se font sur rendez-vous.
Vieux domaine familial, cette visite au Château Lastours vous plongera dans l’essence même de l’art de vivre tarnais : patrimoine et convivialité !
A la bonne vôtre !

 

 

Découvrir Toulouse

découvrir Toulouse cover vue

Avez-vous déjà pris le temps de redécouvrir votre ville comme un touriste ? C’est ce que j’ai fait l’autre jour en visitant Toulouse.
En effet, lorsque l’on vit ou que l’on a vécu dans un endroit, on ne prend pas forcément le temps de découvrir toutes ses merveilles. J’ai donc décidé de (re)découvrir Toulouse comme si je ne la connaissais pas. Et j’ai fait quelques belles découvertes.

 

Une ambiance agréable


Découvrir Toulouse c’est d’abord une rencontre au fil de l’eau.
Le long de la Garonne, c’est une ville très agréable à vivre.

Je dois même dire qu’hormis le vent d’autan qui rend fou, son climat est idéal !
La Ville Rose doit son nom à la brique dont elle est construite. Cela lui confère un charme authentique. Dotée d’un climat chaud, elle offre un lacis de ruelles ombragées et de places où il fait bon prendre un verre.
Ainsi, il règne une ambiance méridionale et chaleureuse proche des villes espagnoles.

découvrir Toulouse Canal du Midi
Canal du midi, source MMV

Traversée par la Garonne, le Canal du Midi, le canal de Brienne et le canal latéral à la Garonne (dans les fait, un prolongement du Canal du Midi), la ville dispose de nombreuses berges aménagées, idéales pour les piétons ou les cyclistes. Ce sont des lieux propices au ressourcement ou au rassemblement au coeur même de la cité.
Pour un repos bien mérité, je vous conseille une sieste sur la Prairie des Filtres.
Cet espace vert en bord de Garonne fait face au centre-ville. Il est le point de départ de promenades le long des berges. Il comporte également un boulodrome. Et si vous aimez les sports nautiques, il vous sera possible en été de pratiquer le ski nautique. Pas mal non ?
En juin s’y déroule deux festivals. Rio Loco dédié à la musique latine. Les Siestes Électroniques dédiées, sans surprise, à la musique électro.

découvrir Toulouse saule pleureur prairie des Filtres

 

Un riche patrimoine religieux


Toulouse est héritière d’une longue histoire religieuse qui transparaît dans ses bâtiments. De nombreux couvents et églises.
Par conséquent, découvrir Toulouse est ensuite un rendez-vous architectural.
Aux XIIe et XIIIe siècles, les nouveaux ordres mendiants rompent avec la tradition des monastères isolés dans les campagnes. Les couvents de ces nouveaux ordres religieux contribuent à structurer l’urbanisation. En contact direct avec les fidèles, ils peuvent ainsi prêcher et vivre de charité. A Toulouse, les clochers dominicains, franciscains, augustins et carmes signent l’identité de la ville.
Le plus spectaculaire est le couvent des Jacobins. Son église, magnifique est connue pour sa voûte en palmier. Un chef d’oeuvre architectural.
Ce couvent est le couvent d’origine de l’ordre dominicain. Saint Dominique créa cet ordre religieux, à Toulouse, dans le contexte de la lutte contre le catharisme, très implanté en Occitanie. L’église des Jacobins abrite également les reliques de Saint Thomas d’Aquin.

découvrir Toulouse palmier des Jacobins
Voûte en « palmier » de l’église des Jacobins

En sortant des Jacobins, vous pouvez vous rapprocher de la place du Capitole et emprunter la rue du Taur. Vous y croiserez, l’église notre-Dame du Taur, enchâssée dans les maisons voisines mais dont la façade est impressionnante. Elle comprend de nombreuses mosaïques et des éléments classés dont l’orgue de tribune. Cette église est construite sur le lieu du martyre de Saint Sernin, le saint patron de Toulouse. Cet évêque fut martyrisé. Refusant de sacrifier aux idoles païennes, il fut attaché à un taureau, sur l’actuelle place du capitole.
Le taureau, furieux, traîna Sernin jusqu’à l’emplacement de l’église actuelle.
La rue du Taur mentionne cet événement (taur pour taureau).
Continuez sur la rue du Taur et engouffrez-vous dans la ruelle du Périgord qui abrite la Chapelle des Carmélites. Le couvent entier a été détruit pendant la Révolution. Seul subsiste la chapelle, transformée en lieu culturel. Elle est recouverte de fresques magnifiques. La richesse du décor pictural intérieur tranche avec l’austérité de la façade.

découvrir Toulouse chapelle des carmélites
Chapelle des Carmélites

Après cette visite, vous pourrez enfin terminer cette balade avec la cathédrale Saint Sernin qui se trouve en bout de la rue du Taur.
Cette cathédrale est le bâtiment iconique de Toulouse. Ce chef d’oeuvre de l’art roman (la plus grande église romane d’Europe) abrite les reliques de Saint Sernin.

 

Découvrir Toulouse artistique

Toulouse abrite également de nombreux musées. Elle possède une “scène” contemporaine vivante et active.

De l’autre côté de la Garonne, en s’éloignant du centre-ville, vous trouverez le MATOU et le musée des Abattoirs.
Celui-ci est consacré à l’art contemporain. Les bâtiments, classés, sont les anciens abattoirs municipaux. Le lieu propose également des concerts, des ateliers et des performances.
Quant au MATOU, Musée de l’Affiche de Toulouse, c’est le seul musée de France consacré à l’affiche et aux cartes postales. Ce tout petit endroit rassemble une collection unique de près de 20 000 affiches publicitaires. Les oeuvres graphiques sont présentées sous forme d’expositions temporaires accessibles à tous.

Si vous prenez bien soin de lever les yeux en déambulant en ville, vous vous rendrez compte qu’il y a beaucoup de street art.
Toulouse abrite de nombreux graffeurs célèbres : Fafi, Miss Van, Tilt. Le Street Art a même son festival : Rose Béton.
Arnaud Bernard, le quartier populaire jouxtant Saint Sernin est rempli de graffitis. Si vous êtes motivés, vous pouvez vous rendre en banlieue toulousaine. A Montaudran, les ateliers du 50cinq accueillent des ateliers de graffeurs, des bureaux de créatifs et un lieu évementiel.

Pour les mordus d’antiquités, le musée Saint Raymond abrite une collection de sculptures romaines exceptionnelle, la seconde en France après celle du Louvre.
Le musée Georges Labit propose quant à lui, une belle collection d’antiquités égyptiennes et des artefacts asiatiques. Le bâtiment d’inspiration mauresque vaut le détour. Avec son jardin botanique agrémenté de plantes asiatiques et méditerranéennes, ce petit bijou architectural est une belle découverte !

découvrir Toulouse
Musée Georges Labit, source museegeorgeslabit.fr/

Pour les amateurs d’art plus “classique”, le musée des Beaux-Arts se trouve en plein-centre. Appelé Musée des Augustins, il se trouve dans un ancien couvent.
De même l’hôtel d’Assézat offre une belle collection de Bonnard et de peintures Fauves.

Après toutes ces visites et cette balade en ville, vous aurez sans doute faim.
Il est temps de découvrir Toulouse la gastronome. Je vous indiquerai dans un prochain article, les meilleures adresses de Toulouse pour manger, bruncher, grignoter ou boire un thé !

6 destinations méconnues pour le Printemps

destinations méconnues -destinations-meconnues-article-cover

Les weekends de mai et les vacances approchent. Envie de découverte, loin des circuits classiques ? Voici 6 destinations méconnues à découvrir d’urgence.
Moins mainstream, ces destinations méconnues vous feront profiter d’un charmant citybreak, authentique, loin du tourisme de masse.

 

Faro

Moins populaire que Lisbonne et Porto, Faro vous réserve un centre historique authentique et plein de cachet.
Découvrez ses plages calmes et la dolce vita portugaise.
Promenez-vous dans ses ruelles chaleureuses et colorées. Enfin, profitez d’une plongée dans la culture portugaise.

destinations-méconnues-faro


Ravenne

Ville d’art par excellence, Ravenne est un concentré de ce que l’Italie a de mieux à offrir : une architecture riche, une histoire fascinante, un style de vie inimitable.
Loin des sentiers battus, Ravenne vous séduira par ses riches églises byzantines et la tombe de Dante Alighieri. Célébrée par Oscar Wilde et Byron, cette destination ne manquera pas de vous charmer ! C’est le top des destinations méconnues !

destinations-méconnues-ravenne


Tolède

Dominant le Tage, Tolède est une petite cité médiévale.
Centre culturel majeur de l’Espagne musulmane puis capitale des Rois Catholiques, elle présente une belle diversité architecturale et de nombreuses églises, mosquées et synagogues.
Découvrez les cobertizos (passages couverts), l’art du Greco, le plus grand peintre maniériste espagnol, et le savoir-faire ancestral de cette ville de la coutellerie.

destinations-méconnues-tolede
Source : easyvoyage.com

 

Bath

Ville thermale réputée depuis la Rome Antique, Bath ravira les passionnés d’histoire.
Flânez dans ses ruelles. Imprégnez-vous d’une atmosphère à la Jane Austen qui s’est inspiré de cette ville pour écrire ses romans. Vous pourrez y visiter le Jane Austen Centre.
Découvrez la campagne anglaise typique en faisant une incursion dans les Costwolds !

destinations-méconnues-bath


Salzbourg

Dominée par les palais, châteaux, églises et forteresses, Salzbourg est la patrie de Mozart. Entre fleuve et montagne, elle allie les joies du grand air et de la vie citadine.
Elle est incontournable pour ceux qui cherchent une vie culturelle riche et intense.
Concerts, opéras, théâtre vous réjouiront après avoir découvert l’architecture locale.

destinations-méconnues-salzbourg
Source : pexels.com

 

Varsovie

Dotée d’une architecture disparate, Varsovie à beaucoup à offrir. Plongez-vous dans une ville marquée par une histoire mouvementée.
Découvrez ses églises baroques, ses bâtiments industriels, ses édifices soviétiques (les passionnés de brutalisme apprécieront), Praga son quartier alternatif et ses musées dédiés à l’histoire contemporaine.

destinations-méconnues-varsovie
Photo de Mircea Iancu